Recevoir nos actualités par e-mail

Mentions légales

 

DENIS PASCAL | Piano

Denis Pascal s’est imposé comme l’une des figures les plus originales du piano français, se produisant en France et dans le monde entier comme soliste aussi bien que musicien de chambre. 

Soucieux de garder une conscience historique du répertoire, Denis Pascal sort des sentiers battus et donne des concerts à la fois mémorables et ouverts à tous, appliquant une éthique constante tant dans le répertoire lisztien que dans la musique impressionniste ou les partitions postromantiques. Cette approche singulière de tous les pans du répertoire pianistique ainsi que son ardeur à défendre les œuvres et compositeurs plus rares font de lui l’un des artistes les plus marquants de la scène française.

Sa discographie reflète ses engagements musicaux. Il a par exemple enregistré une intégrale des Rhapsodies Hongroises de Liszt dont la science coloriste et la force expressive ont été unanimement saluées par la presse musicale (Choc du Monde de la Musique, Prix de l’Association Française Franz Liszt, Recommandé par Classica). Certains projets discographiques ont connu une énorme reconnaissance de la critique: illustration parfaite de son immense curiosité, le disque monographique consacré à Jean Wiener pour Sisyphe a ainsi obtenu un Diapason d’Or. En 2017, L'Académie Charles Cros a récompensé Denis Pascal et le clarinettiste Jérôme Comte dans la catégorie Soliste instrumental pour leur disque consacré à Berg et Brahms.  

Disciple de Pierre Sancan, Denis Pascal étudie au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris également avec Jacques Rouvier, Léon Fleisher et György Sándor, et se perfectionne auprès de György Sebök dont il sera l’un des principaux disciples, à l’Université d’Indiana à Bloomington. Ce seront ensuite des tournées régulières avec le grand violoncelliste János Starker. Pédagogue partout célébré, il est nommé professeur au CNSM de Lyon en janvier 2010, puis nommé en avril 2011 au CNSM de Paris.  

 

DAVID LIVELY | Piano

Pianiste français d’origine américaine, David Lively mène une carrière atypique. Des États-Unis où il a débuté ses études à la France où il réside, il est lauréat de nombreux concours internationaux – Concours Long-Thibaud à Paris (il y rencontre Claudio Arrau dont il devint un des rares élèves), Reine Elisabeth de Belgique et Tchaïkovski de Moscou (Prix spécial pour la musique contemporaine).

Incroyablement doué, il se passionne pour les compositeurs américains du XXe siècle tels Elliott Carter et Aaron Copland avec qui il étudia les œuvres majeures pour piano qu’il enregistra par la suite. Amoureux du répertoire français, il a promu l’œuvre de Benjamin Godard avec le soutien de la Fondation Bru Zane. Grâce à une technique superlative, il est le champion d’immenses concertos méconnus : ceux de Busoni et de Furtwängler – il fut le premier à enregistrer ce dernier dans sa version complète et définitive – ainsi que les deux concertos de Joseph Marx dont Castelli romani. 

David Lively se consacre amplement à la musique de notre temps et signe la créa-tion mondiale, européenne ou française, de nombreuses partitions :

Riverrun de Takemitsu avec Kent Nagano ; 90+ pour piano solo de Carter, Cendres de Saa-riaho ; Double Concerto de Travlos ; Continuous Snapshots de Sébastien Gaxie. 

David Lively a donné maints concerts avec les Quatuors Borodine ou Melos, tout comme avec la jeune génération des quatuors. Avec le Quatuor Cambini-Paris, il vient d’enregistrer en reconstitution historique les deux concertos de Chopin sur un piano Érard 1836. Il a eu le bonheur de se produire en concert avec Martha Argerich, Eugene Istomin, June Anderson, Elly Ameling, Gil Shaham.

Son précédent disque pour La Música, I Got Rhythm, consacré à la musique de son Amérique natale, a été unanimement salué par la critique.

David Lively est venu en France avec une bourse du gouvernement français pour travailler avec Jules Gentil, assistant d’Alfred Cortot à l’École Normale de Musique de Paris où il est actuellement Directeur des concours.

Ravel à Gaveau

Denis Pascal, David Lively, Aurélien Pascal, Svetlin Roussev

LMU016

Ce disque réunit quatre œuvres majeures de Maurice Ravel, toutes créées à l’historique Salle Gaveau à l’occasion des concerts organisés par la Société Musicale Indépendante (SMI), cofondée par le compositeur en 1909 avec le soutien de nombreux de ses amis tels que Charles Koechlin et Florent Schmitt.

Après un premier concert en 1910, la SMI restera pendant de nombreuses années (1910-1935) le rival de la Société Nationale, à l'époque dirigée par Vincent d'Indy et étroitement associée à la Schola Cantorum. Dirigée à ses débuts par Gabriel Fauré, la SMI fut très active jusqu'au milieu des années 1930 et donna en première audition un grand nombre des œuvres de Ravel, comme celles présentes sur ce nouvel enregistrement. 

La SMI contribua à faire connaître la musique de la jeune école française — Aubert, Caplet, Delage, Huré, Koechlin, Schmitt, etc. — ainsi que celle de compositeurs d'avant-garde alors peu diffusés en France. 

De l’ouverture de la Salle Gaveau le 3 octobre 1907 à la mort de Ravel le 28 décembre 1937, la musique de Ravel ne cessera de résonner dans la mythique salle.

Sont réunis pour cet enregistrement quatre virtuoses célébrés pour leur suprême rigueur artistique, ennemie des effets de manche : Svetlin Roussev, Aurélien Pascal, David Lively et Denis Pascal nous replongent à l'époque de la création des Valses nobles et sentimentales, du Tombeau de Couperin, du Trio avec Piano et de Tzigane, qu'ils interprètent ici avec un panache, une variété de couleurs et une maîtrise instrumentale indéniables, mais aussi cette élégance noble et cette poésie retenue si nécessaires dans la musique de Ravel.

Un disque à écouter comme le témoignage qu’on peut qualifier d’ores et déjà d'indémodable du génie de Ravel, ce magicien des sons unique dans l’histoire de la musique. 

 

AURÉLIEN PASCAL | Violoncelle

Né en 1994 à Paris dans une famille de musiciens, Aurélien Pascal se passionne dès son plus jeune âge pour le violoncelle et le piano. Il reçoit très tôt les conseils de János Starker et entre à 14 ans au CNSM de Paris dans la classe de Philippe Muller. Il intègre ensuite l’Académie Kronberg avec Frans Helmerson et suivra les master-class de Gautier Capuçon à la Fondation Vuitton. 

Il triomphe au Concours International Feuermann à la Philharmonie de Berlin en remportant le Grand Prix, le Prix Spécial du Public et le Prix de la meilleure interprétation du concerto d’Ernst Toch, après avoir remporté le Second Prix du Concours Paulo Cello à Helsinki où le jury unanime avait salué 
"l’émergence d’un nouveau talent français, doté à la fois d’une rare puissance et d’une superbe élégance" après son interprétation de concerto Tout un monde lointain de Dutilleux. Son prix au Concours Reine Elisabeth à Bruxelles le place parmi les tous premiers violoncellistes de sa génération.

Sa carrière se déploie aux quatre coins du monde, dans des salles prestigieuses d’Europe (Berlin, Cologne, Zurich, Barcelone, Bruxelles) et dans des festivals de premier plan (Aix, Reims, Radio France & Montpellier, Folle Journée de Nantes et du Japon, Bonn, Verbier)... Il se consacre avec passion à la musique de chambre, avec des personnalités telles que Augustin Dumay avec qui il enregistra le premier sextuor de Brahms, András Schiff, Renaud Capuçon, Tabea Zimmerman, Henri Demarquette, Gérard Caussé, Pavel Kolesnikov avec qui il forme un trio. 

En avril 2019 il sortira pour le label La Música un enregistrement consacré à Kodály, Popper et Dohnányi avec la pianiste Paloma Kouider.

Lauréat des Fondations d’entreprise Banque Populaire, Colas, et Safran, Aurélien Pascal joue sur un violoncelle français de 1850 de Charles-Adolphe Gand.

 

SVETLIN ROUSSEV | Violon

Artiste charismatique d'une virtuosité et d'une intensité remarquable, Svetlin Roussev compte parmi les violonistes les plus demandés sur la scène musicale. Il reçoit sa première formation auprès de sa mère, professeur à l’école de musique de sa ville natale, Roussé en Bulgarie, puis intègre en 1991 le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (classes de Gérard Poulet, Devy Erlih et Jean-Jacques Kantorow), obtenant un Premier prix de violon à l’unanimité et avec les félicitations du jury. Il se distingue également dans plusieurs concours internationaux (Long-Thibaud, Indianapolis, Melbourne, Sendaï au Japon…). En 2000, il est Révélation Classique de l’Adami et lauréat de la Fondation Natexis Banque Populaire.

Rapidement, il entame une carrière aussi bien de soliste que de violon solo d’orchestres tels que le Philharmonique de Radio France, l’Orchestre d’Auvergne ou le Philharmonique de Seoul.

La liste des chefs qui l’ont dirigé est tout aussi impressionnante : citons Myung-Whun Chung, Léon Fleisher, Yehudi Menuhin, Marek Janowski, Raymond 

Leppard, François-Xavier Roth, Jean-Jacques Kantorow, Denis Russell Davies 

ou Lionel Bringuier. Le partage musical, c'est aussi la musique de chambre, où Svetlin Roussev côtoie des partenaires tels que Jean-Marc Luisada, Nikolaj Znaider, Eric Le Sage, Peter Frankl, Philippe Cassard, Ralph Gothoni, Antoine Tamestit, Vladimir Mendelssohn, Xavier Philips, Gary Hoffman, Paul Meyer, Philippe Bernold, Arto Noras, Sung Won Yang, Young Hoon Song, François Leleux et aussi François Salque et Elena Rozanova avec qui il forme le trio Roussev-Salque-Rozanova.

Ardent champion de son pays natal, il en défend la musique partout dans le monde, efforts qui lui valent d’être élu Musicien de l’Année en Bulgarie en 2006 et de recevoir en 2007 la Lyre de Cristal attribuée par le Ministère de la Culture bulgare. Il est professeur de violon au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Svetlin Roussev joue le Stradivarius «Camposelice» de 1710 prêté par la Nippon Music Foundation.

ACHETER

Denis Pascal piano

David Lively piano
Aurélien Pascal violoncelle
Svetlin Roussev violon

Pistes

 

1.Valses nobles et sentimentales - 1: Modéré
2.Valses nobles et sentimentales - 2: Assez lent
3.Valses nobles et sentimentales - 3: Modéré
4.Valses nobles et sentimentales - 4: Assez animé
5.Valses nobles et sentimentales - 5: Presque lent
6.Valses nobles et sentimentales - 6: Assez vif
7.Valses nobles et sentimentales - 7: Moins vif
8.Valses nobles et sentimentales - 8: Lent
9.Trio avec piano - 1: Modéré
10.Trio avec piano - 2: Pantoum
11.Trio avec piano - 3: Pasacaille
12.Trio avec piano - 4: Final
13.Le Tombeau de Couperin - 1: Prélude
14.Le Tombeau de Couperin - 2: Fugue
15.Le Tombeau de Couperin - 3: Forlane
16.Le Tombeau de Couperin - 4: Rigaudon
17.Le Tombeau de Couperin - 5: Menuet
18.Le Tombeau de Couperin - 6: Toccata
19.Tzigane

Télécharger le livret